On se demande souvent en quoi consiste l’élagage des arbres. Pour faire simple, élaguer un arbre, c’est décider de lui ôter certaines branches afin de l’orienter ou de limiter son développement. C’est un processus qui mime la tendance biologique naturelle des arbres à abandonner certaines branches pour en favoriser d’autres et optimiser leur croissance. Ne croyez pas que cela soit simple ! L’élagage est un art que nous nous chargeons de vous expliquer.

 

Les différents types d’élagage

On n’élague pas tous les arbres de la même façon. On distingue trois manières d’élaguer. Si l’on veut élaguer dans la forêt, dans le cadre de la production de bois d’œuvre, on parlera d’élagage sylvicole. Dans un verger, chez un particulier qui possède des arbres à fruits, on parlera d’élagage fruitier. L’élagage ornemental se pratiquera le long des routes, dans les parcs ou encore dans les jardins. Pour aller plus loin, détaillons ensemble ce qui fait la particularité de chacune de ces techniques d’élagage.

 

L’élagage sylvicole

Le but de cette forme d’élagage est de proposer aux consommateurs les meilleures planches de bois. On essaie donc de limiter, au maximum, le développement des branches à l’origine des nœuds qui nuisent à la valeur commerciale du bois d’œuvre. Pour ce faire, on taille les arbres de manière à faire remonter régulièrement leur couronne.

L’élagueur intervient aussi lors de l’abattage. Il va notamment s’attaquer à la cime des arbres. On appelle cela éhouper ou écimer. En enlevant cette partie, il évite que la fibre de bois n’éclate lorsqu’elle tombe au sol.

 

L’élagage fruitier

Le but de ce type d’élagage est de stimuler la production de fruits des arbres. C’est une technique phare dans le domaine agricole. Son but : obtenir la meilleure production possible. C’est une technique assez complexe car, à chaque arbre fruitier, va correspondre une manière particulière d’élaguer.

 

L’élagage ornemental

Cette forme d’élagage n’a pas pour seul but de rendre un arbre esthétique. Elle va aussi l’adapter aux contraintes de son environnement. Route, lignes à haute tensions, habitations sont autant d’éléments à prendre en compte dans l’élagage ornemental.

Cette tâche n’est pas facile pour l’élagueur qui va devoir faire avec un environnement particulier. Heureusement pour lui, il dispose de tout un panel de savoir-faire qui vont lui permettre de faire face en fonction des circonstances qu’il rencontrera. Citons la taille architecturée, la dendro-biologie ou encore le déplacement sur corde.

 

Une pratique en constante évolution

Pendant longtemps, l’élagage a consisté en une taille drastique des arbres. Qu’est-ce que cela veut dire ? On a taillé largement les arbres afin de limiter les interventions humaines dans le temps. Progressivement, on s’est rendu compte que ce n’était pas bon pour les arbres.

On a alors décidé de pratiquer une taille plus raisonnée et d’intervenir régulièrement. Cet élagage est le plus pratiqué aujourd’hui. Plus respectueux de l’évolution des arbres, il permet une gestion durable du patrimoine forestier et arboré de notre territoire.

 

Élaguer : une affaire de professionnel

Comme tout métier, celui d’élagueur est soumis à des règles et des contraintes essentielles. Il ne s’improvise pas ! Pour information, voici quelques points à respecter :

  • L’élagueur n’intervient qu’après avoir planifier son intervention.
  • Il ne doit pas oublier les points d’ancrage, au nombre de deux, s’il utilise un outil de coupe.
  • L’échelle est utilisée de manière rationnelle. On veille à sécuriser son emploi.
  • Il veille à n’utiliser les griffes que si elles sont vraiment nécessaires. Elles abîment les arbres donc leur emploi est à limiter.
  • Le matériel qu’il utilise est toujours aux normes et vérifié pour des raisons de sécurité.
  • Il veille toujours au bien-être des arbres qu’il traite. Il coupe de manière à faciliter leur cicatrisation.

Simple en apparence, l’élagage est en fait une pratique complexe. Soumise à de nombreuses contraintes environnementales, soucieuse de la conservation d’un patrimoine arboré parfois fragilisé, cette pratique doit être l’affaire de professionnels. Ici, en Normandie, n’hésitez-pas à faire appel à un élagueur aguerri pour tous vos travaux de taille. Vos parcs, jardins, vergers vous diront merci !